Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Restons de glace au milieu du feu (A. Douguine)

26 février 2014 – trad. : SF

Séduits (comme je le suppose) par la rhétorique non-conformiste et l'imagerie de « Troisième Voie » du mouvement ukrainien Right Sector, quelques-uns de mes amis européens et américains ont choisi une position qui est très différente de celle défendue par les eurasistes. Si la majorité d'entre eux restent cependant fidèles à la vision géopolitique multipolaire, atlantisme vs eurasisme et théorie du Heartland, certains (et c'est regrettable) ont donc approuvé le petit nationalisme et le chauvinisme affiché des nazis ukrainiens (voie trop facile), abandonnant le projet de Grande Europe. J'ai à ce propos deux considérations à formuler :

1. Je comprends l'élément nostalgique qui a en partie motivé ce choix, mais je me demande si vous avez bien observé les traits caricaturaux de cette mascarade nazie clairement marquée du sceau postmoderne et américain des designers de réseaux ? Je ne peux croire que cela représente le visage de l'Europe future. C'est juste un cirque mis en scène à la façon de Quentin Tarantino.

2. Ce qui est important ici : les préparatifs par l'oligarchie mondialiste ( qui voit diminuer son emprise sur le monde) de l'émergence du petit nationalisme manipulable. Il s'agit (encore une fois) du projet consistant à faire se dresser toutes les nations européennes les unes contre les autres : les Ukrainiens contre les Russes, les Serbes contre les Croates, les Hongrois contre les Roumains et ainsi de suite. Le mondialisme, donnant des signes évidents d'affaiblissement, prépare la répétition des guerres européennes du XXe siècle.

Mon idée est donc la suivante : ne pas laisser la question ukrainienne diviser le mouvement traditionaliste-révolutionnaire. Peu importe le camp dans lequel on se trouve, l'avenir montrera des aspects différents et importants des événements présents. Dans le combat légitime, veillez à ne pas outrepasser certaines limites. Cette fois le « divide et impera » ne doit pas fonctionner. Conservons quelque chose qui soit au-dessus de la lutte locale. Je suis sûr que certaines personnes travaillent de manière consciente comme serviteurs des mondialistes, essayant d'aider ces derniers à discréditer et à instrumentaliser notre camp de la Révolution Conservatrice. Je suis également sûr que la majorité est en revanche sincère. Ne dénouons pas les liens. L'analyse à froid nous aidera dans l'avenir à définir ce qui était juste et ce qui ne l'était pas. Combattons comme des chevaliers. Ne soyons pas trop modernes, trop agités. Restons de glace au milieu du feu.

Je suis persuadé que l'avenir nous appartient -ne laissons pas les mondialistes agonisants le gâcher. L'ennemi numéro un est le libéralisme et la Modernité ainsi que l'hégémonie américaine. Quiconque rejette et s'oppose fermement (et sincèrement) à cet ennemi est de NOTRE côté, y compris dans les moments de lutte intense. Réfléchissons y lorsque nous nous battons.

Texte original en anglais :https://www.facebook.com/alexandr.dugin/posts/742287909114585

Partager cet article

Repost 0