Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le faf de l'est est l'antifa d'ici.

""""Si le "facho" de l'Est a l'air si massif (ce dont le natio occidental se réjouit un peu prématurément), c'est parce que, justement, il manque singulièrement de continuité socio-historique avec les mouvements fascistes de l'Europe orientale de l'entre-deux-guerres, qui non seulement étaient des mouvements d'intellos, donc fort minoritaires dans des sociétés encore largement agraires, mais ont de plus subi un saignée épouvantable pendant et après la 2e GM. L'extrême-droitard oriental actuel est un petit-bourgeois citadin entretenu par l'économie du mandat, qui récure des chiottes londoniens pendant 6 mois, puis rentre au pays et se venge des humiliations vécues à l'Ouest en traitant de ploucs tous ceux qui sont restés au pays et parlent mal anglais; comme il est généralement issu de familles piètrement politisées à l'époque du communisme "réel", le "communisme" qu'il déteste est avant tout une construction mentale qui lui permet d'expliquer pourquoi il en est réduit à récurer les chiottes des autres (à les entendre, en 18 ou 45, ils étaient tous fils de boiards - c'est à se demander où sont passés les descendants de serfs...) - la réalité étant diamétralement inverse: au contraire des paysans tenus en suspicion par le bolchévisme sous toutes ses formes, sa famille d'urbains récents doit en général le peu de confort dont elle a pu s'enorgueillir audit communisme, et la perte d'icelui... à la transition libérale-mafieuse des années 90, si admirablement décrites par Bruno Drweski et Claude Karnoouh.


Une fois installé dans sa toute nouvelle identité d'anti-communiste, il complète vite fait sur Internet sa collection de fétiches idéologiques "conservative" en direct import des USA, se proclame anti-marxiste (mais sans savoir en quoi consiste le marxisme), chrétien intégriste (ce qui ne l'empêche ni de rester un recordman mondial des techniques anti-natalistes, ni de conserver un mépris arrogant pour la paysannerie locale et ses "superstitions primitives"), et bien sûr "nationaliste" (tout en continuant à bouffer du globish à tous ses repas culturels, en se rachetant de loin en loin par la consommation ostentatoire d'un folklore instrumentalisé hérité en ligne directe... du proletkult communiste dans ses variantes "agrarisées" de l'après-stalinisme: Ceaușescu, Kádár, Živkov...).
Bref, on retrouve en partie, en effet, le profil du gauchiste français mainstream façon FdG, qui vomit l'Etat sans se croire pour autant obligé de renoncer à sa sinécure dans la fonction publique, descend généralement de vichystes mous (et presque jamais de membres du PC ou de la CGT: leurs descendants sont au Front...) et lutte sans relâche contre un "fascisme" à peu près aussi inexistant socialement chez lui que l'est le fameux "communisme" à l'Est de l'ancien rideau de fer (depuis 25 ans, voire plus si on prend en compte la tournure SD-consensus mou prise par la plupart des régimes en question dans les années Brejnev...)""""

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :