Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Libérez Bahar!

Dur de voir quelqu'un d'aussi sympathique emprisonné. J'ai eu l'honneur de rencontrer Bahar et d'échanger quelques mots avec lui. Un militant authentique et définitivement dans "notre camp".
Courage et bonne chance.
Vous pouvez lui écrire à l'adresse de la prison:
Adresse de la prison :
Bahar Kimyongür
Casa Circondariale di Bergamo
Via Monte Gleno 161
24125 Bergamo
Italie

Madame la Ministre,

depuis le 21 novembre, un citoyen belge, Bahar Kimyongür, est incarcéré à Bergame sur demande de la Turquie, qui exige son extradition.


Comme Monsieur Kimyongür doit passer dès aujourd'hui à 11 heures devant la Cour d'appel de Brescia, il est de mon devoir de citoyen de porter les éléments suivants à votre connaissance.

Il est important que vous sachiez que depuis plus d'une décennie, Bahar Kimyongür subit un véritable harcèlement de la part de l’État turc. Cet harcèlement s'est manifesté d'abord en Belgique. Pourtant, au terme de quatre procès et de deux cassations, Bahar Kimyongür a été totalement« blanchi »,acquitté par la Cour d'appel de Bruxelles.

La Turquie a aussi fait pression sur les Pays-Bas mais la Chambre d'extradition de La Haye a refusé, dès 2006, son extradition. Sur base du même mandat d'arrêt international délivré par la Turquie, c'est ensuite durant ses vacances en Espagne que Monsieur Kimyongür a été interpellé, le 17 juin dernier. Ce pays, même si la procédure d'extradition y est toujours en cours, a très rapidement remis en liberté le citoyen belge.

Désormais, c'est en Italie que Bahar Kimyongür continue d'être persécuté par Ankara. Or, il est essentiel que cet acharnement cesse car, comme le soulignent les décisions belges et hollandaise, Bahar Kimyongür n'a commis aucun acte de violence, aucun délit. Ce qui pose en réalité problème à la Turquie, ce sont ses prises de position critiques, ses écrits -dans lesquels il s'oppose à la politique d'Ankara-, ses déclarations -dans lesquelles il dénonce courageusement les violations des droits de l'homme et les cas de torture dans les prisons turques-.


> Madame la Ministre, l'Italie compte un prisonnier politique ! Dans votre pays, un citoyen belge est actuellement emprisonné pour ses opinions. Cette situation est insupportable. C'est la raison pour laquelle je me permets, au nom de la liberté d'expression, de vous écrire afin de vous encourager à entreprendre toutes les démarches nécessaires à la libération de Bahar Kimyongür.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, mes salutations les plus distinguées.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :