Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cathos contre fachos?

Un catho c’est gentil, c’est propret, c’est sympa, c’est intelligent et cultivé, bref c’est tradi-cool.

Un facho, c’est sale, c’est popu, c’est violent, c’est vulgaire, c’est inculte et obtus, bref c’est caca.

Le facho sent davantage la banlieue et le Nord Pas de Calais que le centre-ville et Versailles.

Le bruit et l’odeur comme dirait l’autre.

Le catho n’aime donc pas le facho. Et c’est bien normal. Car le méchant facho donne une mauvaise image du gentil catho. Et avoir une bonne image auprès de ses ennemis, c’est quand même fondamental.

Etre bien vu par le monde qui lui vomit dessus à longueur de journée, voilà d’ailleurs la grande préoccupation du catho. Etre considéré comme un « opposant présentable » tel est l’objectif, la sublime stratégie. Etre quelqu’un avec qui on peut discuter quoi…. Un peu « désuet » certes, avec des valeurs gentiment « ringardes » mais tellement sympa et finalement si bien dans ses baskets et son époque.

Avec un peu de chance, le catho finira par être invité chez Taddéï pour ânonner trois mots entre la diatribe d’une représentante des Indigènes de la République et la pensée profonde d’un chroniqueur mondain. Ce sera alors une grande victoire puisque l’on accédera enfin à un strapontin du système que pourtant on ne cesse de pourfendre (brillamment, forcément brillamment) dans les dîners en ville.

Le monde des cathos et celui des fachos est donc irréconciliable. D’ailleurs le facho ne peut pas être catho. Quand il prétend l’être, c’est qu’il « dévoie » le catholicisme. Car le catho, lui, sait faire le tri entre le vrai catholicisme (le sien) et le faux (celui des autres). Le catho sait que l’universalisme chrétien, c’est bien, mais que c’est encore mieux quand il est réservé à certains milieux.

Il y a toutefois un cas où le catho tolère le méchant facho, c’est pour faire le service d’ordre de ses manifestations de gentils qui lui attirent parfois les foudres des gros cons, encore plus cons que les fachos (ce qui n’est pas peu dire). Car le catho ne peut pas toujours être protégé par la police. Il le regrette et le déplore beaucoup, s’en plaint véhémentement (d’autant qu’il a voté Sarkozy pour ça !), mais c’est comme ça.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :